gettyimages-181353569-2048x2048_edited.p
2020-02-05_11_edited_edited_edited.png

Libre

2020-02-05_11.06_edited.jpg
2020-02-05_10.31_edited.jpg
2020-02-05_12.46_edited.jpg

« On me prend pour un érudit, un intellectuel, un gratte-papier. Et je ne suis rien de tout cela. Mes doigts, quand j'écris, Ne se tachent pas d'encre, mais de sang. Je crois n'être que ceci: Une âme qui ne se prosterne pas » En ces termes se décrivait Nikos Kazantzakis, en 1950